voyage en chine

11 avril 2011

L'individu conserve son statut et son rang après sa mort

 

 

 

Samedi, nous sommes à XI'AN. Il faut prononcer CHIANE.

Nous sommes à 1h30 d'avion de CHOGQING.

XI'AN se trouve au nord-ouest de la partie habitée de la CHINE, dans la province du SICHUAN.

Une petite ville, à peine 8 millions d'habitants.

C'est l'une des 4 capitales anciennes du monde, étonnant, non! Avec ATHENES, ROME et LE CAIRE. XI'AN fut la capitale de la dynastie QIN ( 220 AV JC), les HAN ( 200 AV JC) et les TANG (600-800 AP JC) . Sous cette dernière dynastie, vivaient plus d'1 million d'habitants.

 

Notre hôtel est à l'intérieur d'une muraille antique qui entourait la ville sous la dynastie des MING.

Les MING, je ne vous en ai pas parlé plus haut car ces empereurs ont régné sur la CHINE dernièrement, en 1500. A une époque où savoir l'heure commençait à devenir important si bien qu'une magnifique pagode trône en centre ville, la tour du tambour. 70Mètres de hauteur. C'était l'endroit d'où l'on tapait l'heure sur des tambours.

 

Mais revenons au temps des QIN, il faut prononcer TINE. L'empereur SHIHUANG accède au trône. Dés le début de son règne, commence la construction de son tombeau. Quelle entreprise morbide et surtout défaitiste! Me dirais tu, lecteur assidu, pour un homme de guerre de penser à sa sépulture sitôt en charge du pouvoir. Mais les croyances de l'époque sont impénétrables et contraignantes: l'individu conserve son statut et son rang après sa mort.

 

Notre ami SHIHUANG est chef d'une armée de 30 000 hommes, tous ces généraux, archers et hommes de troupe doivent le suivent dans l'au delà.

 

SHIHUANG, L'empereur QIN SHI HUANGDI

 

La décision est prise très tôt. Le mausolée fera 115 mètre de hauteur, il sera entouré d'une double enceinte de 80 mètres de haut sur 500 mètre de long et 50 mètres de large. 30 000 soldats à loger!

L'histoire n'est pas précise la longueur des négociations, mais il est décidé que ne seront enterrés avec lui seulement 500 chevaux et des mannequins à la place des soldats.

 

On imagine le soulagement des concernés, lors de la sortie du décret impérial.

 

De plus des milliers d'artisans ont du travail pendant les 36 ans du règne pour fabriquer ces 30 000 mannequins en terre cuite. Il y aura même des centaines de chevaux trainant des chars en bronze conduits par des soldats. La réplique doit être parfaite, les généraux , les officiers et les soldats auront des sabres en bronze; les archers, des arcs et des flèches en métal précieux. Ces statues seront plus hautes que nature et mesureront 1,76m. pour les plus petites et 1,96 m. pour les plus grandes. Les pieds et les jambes seront massifs pour la stabilité, tandis que les corps, les bras et les têtes seront creux et tous différents. Une fois assemblés les soldats seront peints à l'aide de pigments minéraux ce qui permettra d'individualiser chacun. Les grades seront représentés, certains seront en armure, d'autres en tunique.

 

Nous sommes en 220 Avant JC, nos hommes maitrisent la poterie, la coloration et le maniement des chevaux.

 

En 2010, l'empereur meurt, seuls les chevaux seront tués comme prévu pour accompagner le défunt. L'armée de terre cuite est autour du mausolée et reste avec son empereur dans sa deuxième vie.

 

Triste et belle histoire!

 

Mais 4 ans après sa mort, cette armée inopérante ne peut défendre son empereur contre l'invasion des troupes du rebelle XIANG YU qui s'emparent du tombeau impérial, dérobent les armes et démolissent cette armée sans résistance. Puis mettent le feu en quittant les lieux.

 

Voici la triste fin de cet empereur parti conquérir l'au delà avec sa troupe de pacotille. Les siècles passent, le sable a tout recouvert.

 

2184 ans passent, la CHINE n'est plus en guère depuis quelques années, MAO TSE TONG est mort lui aussi, mais sans ses guerriers, juste ses intellectuels qu'il a envoyés en éclaireurs. L'agriculture artisanale se développe. Un matin de printemps 1974, un paysan de XI'AN creusant un puits découvre quelques fragments de poterie.

 

Notre agriculteur YANG XINMAN devient un héros national. Aujourd'hui, lorsque l'on visite le site des soldats de QIN SHI HUANGDI, YANG XINMAN désormais classé patrimoine historique par l'UNESCO, est souvent là, dédicaçant sa photo devant sa découverte moyennant quelques yuans.

 

Le site est à 1heure de taxi de la ville, les chauffeurs de taxi bénissent tous les jours le vieux paysan.

Les visites se terminent à 16 heures, il faut s'y rendre tôt pour apprécier ce que JACQUES CHIRAC, lors de sa visite avait classé de huitième merveille du monde.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une partie des milliers de soldats

 

 

 

 

 

 

Tous différents, quelques uns ont perdu leur têtes.

 

 

 

 

 

 

 

De tous grades

 

 

 

 

Aucune arme en bronze ne subsiste

 

 

 

Les chars en bronze ont aussi disparu.

 

 

 

 

Excepté une représentation en bronze du char de l'empereur,

peut être à cause de son poids (2tonnes).

 

 

 

Les débris des barbares.

 

 

 

 

 

Tout l'armée, ou ce qu'il en reste n'a pas encore été mise à la lumière du jour.

 

 

 

 

Les fouilles continuent, les reconstitutions difficiles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons été impressionnés, mais il manque une meilleure mise en valeur de ce travail titanesque. De bonnes photos sont très difficiles à faire. Les visiteurs sont en surplomb de ces tranchées, les statues sont protégées par un toit opaque et l'éclairage trop souvent mal orienté.

 

A propos de photos, il est amusant de voir les chinois se photographier mutuellement devant les soldats. En fin de visite, l'envie nous a conquise.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par L_L_ à 02:11 - Commentaires [1] - Permalien [#]